Église Notre-Dame
 Xème et XIème siècles
Moellon, brique, pierre et bois

Cette église est l’une des plus anciennes du canton. Une grande partie des murs originels ne possédait pas de contreforts. Ces derniers sont des ajouts tardifs. Les fenêtres en plein cintre sont du XVIIIème siècle ou du XIXème siècle. Le chœur, plus étroit et bas que la nef, présente une disposition carrée unique et est couvert d’une voûte d’arêtes qui date de la construction de l’église. Le clocher en charpente a remplacé au XVIIème siècle un porte-cloche qui prenait appui sur l’arc triomphal. Les vitraux datent du XXème siècle. L’église est inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis le 19 juillet 1926.

APPAREIL
Xème et XIème siècles
Église Notre-Dame

À l’exception du mur nord de la nef, reconstruit au XIXème siècle, les différentes parties de l’église présentent une alternance d’appareils attestant l’ancienneté de l’église. Les pierres sont disposées en arête de poisson ou taillées en petits cubes bien alignés, rappelant les constructions romaines. De grandes tuiles plates sont également disposées en lits horizontaux dans les murs du chœur, comme pour l’église de Vieux-Pont, bien que le système soit nettement moins marqué.

PORCHE
XVIème siècle
Bois
Église Notre-Dame

Le porche présente une disposition inhabituelle, composée d’une partie en appentis complétant une structure de deux travées présentant pignon. Cette dernière est la plus ancienne, comme en témoigne son décor usé mais toujours visible de culots et d’écussons dont les armoires peintes sont effacées. La ferme débordante du pignon présente des chevrons polylobés.

LUTRIN
Début du XVIème siècle
Bois
Église Notre-Dame

Cet objet qui sert à soutenir de lourds manuscrits pendant la messe, provient de l’église de Coquainvillers. Il est finement orné de motifs gothiques, colonnettes, écaillées et feuilles de choux frisés ainsi que de motifs Renaissance, losange avec fleurs. Les armoiries de Bouquetot, seigneurs de Coquainvillers au XVème siècle, sont visibles sur le tronc.

 

L'église d'Ouilly le Vicomte fait partie du "relais de la Paquine" ainsi que les églises d'Hermival, Rocques et Coquainvillier. Une messe y est célébrée le 3éme dimanche du mois à 11H par le Père Marie-Dominique Lubot, vous pouvez joindre celui-ci par téléphone au 0231622927ou lors de la permanence assurée le vendredi de 14h30 à 17h au presbytère de Coquainvillier.