Tableau Eglise

 Des habitants de la commune d'Ouilly le Vicomte ont pris l'initiative de constituer l'Association de sauvegarde du Patrimoine de la commune pour:
  • identifier les biens constitutifs du patrimoine commun
  • recenser les besoins nécessaires à leur conservation ou leur embellissement
  • déterminer les plus urgents à traiter
  • mobiliser toutes les bonnes volontés
  • et rechercher les moyens permettant le financement des travaux indispensables.

Notre Eglise s'est trouvée placée en tête de nos préoccupations à plusieurs titres :

Le premier est qu'elle constitue le témoignage visible de l'ancienneté de notre commune puisqu'une partie de sa structure a été construite au IXéme siècle. Elle est donc contemporaine de la basilique "sous terre" du Mont Saint Michel ce qu'atteste M. Saint-James un des meilleurs spécialistes et guide du Mont, qui est venu visiter notre église plusieurs fois.De son coté l'historien local, M. H Pellerin écrivait en 1972 dans la revue "Le Pays d'Auge" : "L'Eglise d'Ouilly le Vicomte est l'un des monuments les plus anciens du département et l'un de ceux qui représentent le plus d'intérêt archéologique". Ne serait-ce qu'à ce premier titre, il faut tout faire pour conserver ce témoignage du passé. Ajoutons qu'elle a été inscrite à l'Inventaire Supplémentaire des monuments historiques en juillet 1926.

Le second : c'est une magnifique petite église paroissiale, très caractéristique de l'art roman comme en atteste plusieurs témoignages (arc de plein cintre entre choeur et nef, le coeur en disposition carrée, couverte d'une voute d'arêtes comme les églises romanes réputées les plus anciennes...), très caractéristique aussi du Pays d'Auge avec son porche en bois, ses proportions modestes si bien intégrées dans notre vallées. Elle avait d'ailleurs  attiré l'attention de Sainte Thérèse qui en fit - jeune fille accompagnant son père à la pêche dans la Paquine - un joli tableau dont nous conservons une copie, l'original se trouvant  au Carmel de Lisieux.

Le troisième : elle est hélas dans un état réellement préoccupant qui pose soucis à court terme. Nous avons demandé au service du C A U E du Conseil Général du Calvados l'envoi d'un architecte spécialisé pour faire une expertise aussi exhaustive que possible  des travaux, en précisant l'ordre de priorité, pour assurer la conservation, avant même de parler d'améliorations.Nous savons d'ores et déjà que la charpente du clocher et celle de la nef sont en très mauvais état, qu'il existe des fissures importantes sur les murs porteurs, que le porche doit être consolidé, et qu'enfin les peintures murales sont dégradées par l'humidité.

Quelqu'un a dit (St Exupery ?) : "les forces se lancent et les solutions suivent !", Nous avons décidé de lancer l'opération "Sauvetage de l'église".

La commune et l'association ont adhéré à la fondation du Patrimoine le 15 décembre 2008. Elles ont déjà organisé plusieurs manifestations, dont une conférence par le délégué du pays d'auge de la fondation sur le thème des possibles déductions fiscales en cas de dons, puis un concert choral qui a focalisé l'intérêt de quelques 230 spectateurs sur nos projets. L'association avait également participé à la mise en valeur du patrimoine culturel en exposant ses "trésors", dont trois objets sont classés monuments historiques, lors des journées du patrimoine européen.